Novembre 2014.

Photographier le front des Vosges de 1915… en 2015 ? Telle était la demande du Musée des Troupes de Montagne représenté par le conservateur du musée le capitaine Ariane Pinauldt, mission à accomplir en hiver et au printemps.

Pour être honnête, mes connaissances des lieux de combats de la « Der des Der » les situaient principalement en Alsace-Lorraine et dans le nord de la France ; après quelques conversations entre amis et diverses lectures je n’étais à l’évidence pas le seul à méconnaître le front des Vosges de 1915 à 1918.1
Devant mes interrogations, avec l’aide de nombreuses reproductions (un bon millier) issues du fonds photographique du Musée, les lieux principaux m’ont été définis dans un secteur s’étendant de Cernay au sud au Col du Bonhomme au nord.
Il s’agissait de parcourir les différents sites et sommets : Hartmannswillerkopf, Sudelkopf, Hilsenfirst, Tête des Faux, les différents cols et vallées de la Thur et de Sulzern, les musées et mémorial du Linge, du Vieil Armand et de Saint-Amarin.

Là le grand intérêt de cette mission était décuplé !

Celle-ci ne pouvait se faire sans projection ni compréhension des périodes et des présences sur les différents terrains d’opération.
Il m’a fallu « re-cartographier » le front des Vosges et, avec le précieux Internet, parcourir de nombreux documents et dossiers concernant la présence sur le terrain des différentes formations des 27e, 13e, 7e Bataillons de Chasseurs Alpins : les « Les Diables bleus »… et les « Diables Rouges » du 152e RI.

Comprendre ? Au-delà des classiques correspondances entre les Hommes et leurs Familles ou des carnets et notes prises au fond des tranchées au gré de l’intensité des attentes et des assauts, de nombreux auteurs ont tentés de sensibiliser le lecteur au vécu dans cet indicible Chaos.
Comment me projeter à partir de la – de ma – tranquillité de l’instant, de la neige de cet hiver, du réveil de la nature au printemps, comment imaginer, se transporter, intérioriser (exact contraire de se projeter), ressentir toutes les passions de ces Hommes, depuis leurs volontés d’en découdre pour en finir, de se sacrifier, jusqu’aux tentations réelles ou repoussées de déserter, pour enfin Comprendre ? 2

Arpenter les chemins d’accès, les boyaux, les tranchées, les casemates des deux camps souvent espacés d’une dizaine de mètres, suivre les avancées, les retraites, les reprises de positions, me faisait découvrir l’extrême Volonté, l’Opiniâtreté, la Persévérance des Chasseurs opposés à l’acharnement des forces adverses.
L’approche en hiver n’a été possible qu’avec l’aide de contacts des musées et associations, leurs conseils et précieuses informations. 3

Pour réaliser ces prises de vues avec le matériel actuel, j’ai choisi de ne me déplacer le plus souvent qu’avec un seul appareil et un seul objectif. Loin de reproduire les prises de vues des différents appareils à soufflets ou boîtiers rigides de l’époque, j’ai tenté par la suite de m’approcher de la vision du terrain que pouvaient en avoir les hommes engagés dans ce conflit.

J’ai débuté cette mission seul par une tempête de neige dans le petit sommet du Sudelkopf, pour la terminer sous un magnifique ciel bleu par la cérémonie du 23 avril 2015 au Mémorial du Vieil-Armand entre le 27e BCA et le 152e RI qui ne s’y étaient pas rencontrés depuis la fin de la guerre.

Merci au capitaine Ariane Pinauldt et à ces supérieurs qui ont avalisé cette mission de m’avoir permis de découvrir ces sites et par extensions ces pages de l’Histoire du Front des Vosges.
 

Août 2015 - Daniel Pucet - Peintre de l’Armée – Terre. (discipline photographie)

1 : Elie Viallet capitaine de chasseurs alpins août 1914 - juin 1915, Jacques Gasqui - Édition BG - préface du général de division Hervé Wattecamps (page 7).
2 : Le Fracas des Hommes 14/18, Bernard Marc / Maryse Rivière – Déserteurs, Dominique Legrand – Carnets de patrouille, André Maginot recomposés par sa sœur Madame R. Joseph Maginot, entre autres mais là encore rien sur les Vosges.
Sur ce sujet, à découvrir : Lettres d’un Officier de Chasseurs Alpins, Ferdinand Belmont – Les Chasseurs Alpins à Mandray et à la Tête de la Behouille, Général Bonnet de la Tour.
3 : remerciements : Musée du Serret – Saint-Amarin M. Gilbert Mény, Association du Vieil Armand M. Gilbert Wagner, Musée Mémorial du Linge Général Dominique Muller et M. Dominique Jardy, Mairie de Mittlach (Ambulance Alpine) Monsieur le Maire et le personnel administratif.
Également pour leur accueil : L’Hôtel du Faudé – Lapoutroie Madame Chantal Baldinger - Les Chambres d’Hôtes Les Tilleuls de Linthal Mme. & M. Schmitt et les Ecureuils à Goldbach-Altenbach M. & Mme. Christine Rasser.

 
 
Des Alpes aux Vosges - 1915-2015
Grenoble Bibliothèque 10-2015
18 photos
Musée des Troupes de Montagne ...
8 photos
Mairie de Chambéry 11-2015
9 photos
Alberville - 12-2015
4 photos
Grasse - 04-2016
5 photos
Nice-BMRM-Gare du Sud - 05/06-2016
14 photos
Embrun-Maison des Chanonges7/9-8/10
5 photos
Gap-Musée Muséum 5/11/16 > 30/04/17
12 photos
Ar(T)Cheval 2014
5 photos
Ar(T)Cheval 2015
2 photos
2015 Salon des Arts de ...
10 photos
Salon Peintres de l'Armée-Aumônerie
2 photos
Univers des Art 162
1 photo